Testimonials
Beautiful Coin, v...
«Beautiful Coin, very good quality.It surpassed my expectations.... Great customer service which ...»


gezelsc...

1978 Solidarity

Issue of a series of special stamps - N° 11 - 1978

1978 Solidarity


COB/OBP: 1918/1919/1920
Availability: 1
Last one available ! Get it now !
Price: 3.80€

Estimated Bitcoin price: 0.00046830 BTC

Qty:     - OR -   Add to Wish List
Add to Compare

Decrease your shipping costs by adding more items !



Ask a question

Your Name:
Your Email:


Your Question: Note: HTML is not translated!

Enter the code in the box below:



ConditionDocuments of postal services
TitleSolidarity
Face value
Country / AreaBelgium
Year1978
Set1978 Solidariteit
Stamp number in set
Basic colour
Exact colour
TypeSet
ThemeBuildings, Clergymen, Youth, Anniversary, Nobelprize winners, Synagogues, Clubs
Geographical themes
Person themes
Stamp subject
Michel number1970#1972
Yvert number1913#1915
Scott number
Stanley Gibbons number
DesignerBonnevalle, Oscar, Keymolen, Julien
Printing office
PerforationK 11½
WatermarkWithout watermark
LuminescencePhosphorescent
Printing techniquePhotogravure, Steel gravure
PaperPolyvalent / phosphorescent
GumGreenish gum
Print run
Dimensions / Diameter

Text of the sheet

CENTENAIRE DE LA SYNAGOGUE DE BRUXELLES 1878-1978 La présence de juifs dans nos régions remonterait au lV""’ siècle.
Toutefois, l'existence d'une importante communauté israélite à Bruxelles, n'est attestée que mille ans plus tard.
Victime de l'intolérance, elle disparut et ne put se reconstituer avant le début du XIX"‘“ siècle.
Elle passa bientôt sous l'autorité morale et administrative du Consis toire Central lsraélite de Belgique créé lors de l'indépendance du pays.
Le Grand Rabbinat de Belgique fut instauré en 1832.
La salle des BeauxArts, .
rue de Bavière, acquise en 1833 et aménagée en synagogue.
succéda aux locaux loués jusqu'alors.
La population israélite, activement associée à l'essor de la capitale et ayant grandi avec elle, il fut décidé de construire une nouvelle i 195e in! , vmx uoaeL ne u mx magmas mon ne vase: synagogue digne du Judaïsme belge et des monuments de la c Les plans de l'architecte De Keyser ayant été approuvés par la C( mission Royale des Monuments, l'actuelle Synagogue fut érigée de la Régence sur un terrain cédé par la Ville.
Elle fut inaugurée 20 septembre 1878.
Sa sobre et élégante façade.
ornée d'arcatures et flanquée de du tourelles, comporte au centre, une grande rosace entourée des no des douze tribus d'lsraël_ Elle est couronnée des tables du Décalog L'intérieur empreint de majesté sereine est conçu dans un st néoclassique pur et dépouillé.
La nef rectangulaire que surplomb à 25 mètres du sol, des coupoles portées par quatre groupes colonnes.
aboutit à un hémicycle, où est installée l'archesainte bois ‘sculpté renfermant de nombreux rouleaux de la Tora.
Des CIl côtés se trouvent les places réservées au Grand Rabbin de Belgir et au Rabbin de Bruxelles.
Sur l'estrade parée du chandelier à t branches de Hanoucca.
l'officiant conduit la prière.
De beaux vitra dus à l'artiste brugeois Henri Dobbelaere, reproduisent le mobilier sacré du Tabernacle biblique.
Durant les grandes fêtes annuelles, les 1200 places assises ne suffisent pas pour accueillir la foule des fidèles.
A côté de la Synagogue, le bâtiment administratif abrite un oratoire, le secrétariat et d'autres institutions et dépendances de la Commu nauté.
ainsi que le siège du Consistoire Central.
La Communauté israélite de Bruxelles n, installée rue de la Régence, ' est la plus importante de la capitale et la plus ancienne de Belgique.
Sa synagogue est la plus grande du pays.
Si celleci échappa à la destruction, la population juive subit les affres de la dernière guerre et fut décimée.
Une partie survécut cependant grâce à nos concitoyens et à la Résistance.
que de nombreux juifs rejoignirent, tandis que d'autres comhattirent dans les armées belge et alliées.
Le timbreposte émis à l'occasion de la célébration de ce centenaire.
représente le magnifique intérieur, notamment le tabernacle de cette Synagogue.
CINQUANTE ANNEES D'ACTION ESTUDIANTINE CATHOLIQUE K.S.A.
[Katholieke Studenten Actie Action Estudiantine Catholique] Eu_‘1925;“le pape‘ PieKXI lança a l'idée de l'Action Catholique » : notam ment, la participation de laïques à Fapostolat religieux dans tous les domaines de la vie.
sous la hiérarchie de I'EgIise.
En 1927, l'évêque de Gand fit les premiers pas vers un mouvement estudiantin nouveau.
Le développement organisé de la K.S.A. prit son essor en Flandre Occj?entale par la désignation du R.P. Dubois comme prévôt du nouveau jmouvement d'action catholique.
C'était en 1928 il y a cinquante ans.
Dès ce moment, lia K.S.A. prit de l'ampleur dans les provinces fla sion, dans ses obj ctifs, de l'élément a mouvement de jeunesse mandes.
Un tournaiä importantdans l'histoire de la K.S.A. fut l'admis Sur le plan de l'organisation, un changement intervint en 1943 par la création de la « lnterdiocesane Federatie K.S.A.
Jong Vlaanderen n.
Une fédération de cinq provinces vit le jour.
Elles étaient mandatées par l'autorité ecclésiastique à se consacrer à un travail d'apostolat dans le milieu estudiantin, avec la méthodologie du mouvement de jeunesse moderne typique.
Chaque province poursuivit des activités autonomes dans de nombreux domaines.
Les révolutions des années soixante auront une influence considérable sur la K.S.A.
L'idée démocratique est au centre de l'action tant dans l'enseignement que dans l'accompagnement des jeunes.
L'actuelle décennie est caractérisée par le développement intensif de la K.S.A., à la méthodologie orientée vers un mouvement de jeunesse fondé sur la critique et le milieu mais demeurant toujours «jeune > et «ludique n.
V.K.S.J. (Vrouwelijke Katholieke Studerende Jeugd Jeunesse estudiantine féminine catholique] En octobre 1928, le R.P. Thibbaut est installé comme prévôt national de la V.K.S.J.
Sa tâche consistait à stimuler et développer un mouve ment d'action catholique des jeunes filles étudiantes.
schématiquement la V.K.S.J. est un mouvement de masse avec une activité spécifique de comités.
Ceuxci ont un programme de formation bien élaboré: solide formation religieuse, étude et action.
L'objectif majeur, «christianisme apostolique réfléchir, a déjà été traduit et concrétisé suivant les besoins et les tendances du milieu scolaire.
Ce milieu est le terrain d'action par excellence de chaque jeune fille membre de la V.K.S.J., soit par l'action directe en milieu scolaire, soit par l'action indirecte par l'intermédiaire de groupes V.K.S.J. paroissiaux.
En 1960, l'élément a mouvement de jeunesse» subit une refonte au sein de la V.K.S.J. Dans l'optique de la psychologie du développement, chaque groupe d'âge est doté d'une méthodologie spécifique.
Le mouvement de politisation en 1968 n'est pas passé inaperçu au sein de la V.K.S.J. Une révision profonde des objectifs et méthodes eut lieu au début des années soixantedix.
Durant cette période, la réflexion commune qui intervient sporadiquement entre la V.K.S.J. et la K.S.A., prend une forme plus organisée de collaboration.
Le timbreposte émis à l'occasion de la commémoration du cinquan tenaire de ces associations offre une image ludique de cette colla boration.
PERE D. PIRE.
PRIX NOBEL DE LA PAIX Né ‘a Dinant le 10 février 1910, le R.P. Dominique—Georges Pire était entré dans l'ordre des Dominicains en 1928.
Reçu Docteur en Théologie à Rome en 1936.
il suivit pendant un an les cours de Sciences Sociales et Politiques à l'Université de Louvain.
De 1937 à 1947, le Père Pire enseigna la philosophie morale et la sociologie au couvent de la Sarte à Huy.
Le Père Pire fonda, dès 1938, deux premières œuvres d'assistance: le Service d'Entraide Familiale et les Stations de Plein Air de Huy.
Après la deuxième guerre mondiale, il lança, en février 1949, une action en faveur des réfugiés «Personnes Déplacées n [D.P.].
Cette action, qui se développa principalement dans les pays d'Europe Occi dentale, est également connue sous le norn de a Europe du Cœur n.
Après l'attribution du Prix Nobel de la Paix en 1958 et tout en pour suivant son travail en faveur des D.P. le Père Pire étendit largement son action en dehors de l'Europe.
et créa, en 1959, une association intitulée n Le Cœur ouvert sur le Monde n.
Il s'intéressa particulièrement aux populations du Tiers Monde et fonda une association connue sous le nom de « Les lles de Paix u, dont l'objectif est d'apporter une aide intelligente et programmée à ces populations.
Le Bangla Desh, le sud de l'inde et le Mali furent succes sivement choisis comme « lles de paix n.
En 1964, le Père Pire fut lauréat du Prix Sonning pour la Culture Européenne.
ll était en outre, Chevalier de la Légion d'Honneur [janvier 1958) et porteur de plusieurs distinctions honorifiques étran gères.
Il reçut les insignes de la Fondation Internationale Grotius pour la Propagation du Droit des Gens (1967) et fut fait Docteur « honoris causa v» de plusieurs Universités étrangères.
Le R.P. Pire est décédé inopinément à Louvain le 30 janvier 1969.
En décembre 1978, différentes manifestations sont prévues pour com mémorer le XX'"“ anniversaire de l'attribution du Prix Nobel de la Paix au Père Pire et le X"‘° anniversaire de son décès.
Ces manifestations sont organisées par les différentes A.S.B.L. qui poursuivent les activités dues à l'initiative de D. Pire et notamment, L'Université de Paix n.
Celleci s'efforce de poursuivre l'action entreprise, en vue de contribuer, par le dialogue.
a l'établissement et au maintien de la paix, et dans ce but d'étudier et de promouvoir, et la justice parmi les hommes, et le développement prioritaire des peuples et groupes sociaux défavorisés.
Le timbreposte consacré à la commémoration d'un événement qui honore grandement notre pays, représente l'effigie de ce u Prix Nobel de la Paix n et évoque un des multiples aspects de son œuvre.

Write a review

Your Name:


Your Review: Note: HTML is not translated!

Rating: Bad           Good

Enter the code in the box below:






Our friends:



Add your website for free



All text and design is copyright © 2014 - 2020 Retrolia. All rights reserved.