Testimonials
Beautiful Coins
«Super fast shipping!»


Cymby

1978 Europa

Issue of a series of special stamps - N° 5 - 1978

1978 Europa


COB/OBP: 1891/1892
Availability: 1
Last one available ! Get it now !
Price: 3.00€

Estimated Bitcoin price: 0.00041188 BTC

Qty:     - OR -   Add to Wish List
Add to Compare

Decrease your shipping costs by adding more items !



Ask a question

Your Name:
Your Email:


Your Question: Note: HTML is not translated!

Enter the code in the box below:



ConditionDocuments of postal services
TitleEurope – Monuments
Face value
Country / AreaBelgium
Year1978
Set1978 Europa
Stamp number in set0
Basic colour
Exact colour
TypeSet
ThemeBridges, Animals (Fauna), Europa stamps, Buildings, Churches, Horses, Horse powered vehicles, Postal services, Postal unions, Tourism, Mammals
Geographical themesAntwerpen, Doornik
Person themes
Stamp subject
NVPH numberBEL 648-0
Michel numberBEL 1943#1944
Yvert numberBEL 1891#92
Scott number
Stanley Gibbons number
DesignerBonnevalle, Oscar, Vos, Jean de
Printing office
Perforation11½
Watermark
Luminescence
Printing technique
PaperPolyvalent / phosphorescent
Gum
Print run10 000 000 # 3 000 000
Dimensions / Diameter

Text of the sheet

LA CATHEDRALE NOTREDAME D’ANVERS En 1352 fut entamée à Anvers la construction d'une nou velle grande église capitulaire.
On commença par le chœur qui fut achevé au début du XVE siècle par Jacob van Tienen.
Ensuite Peter Appelmans posa les fondations des deux tours ouest.
La construction de la nouvelle nef, avec deux bas côtés, fut réalisée par Jan Tac et par son successeur Everaert Spoorvvater.
Elle fut entamée pendant l'érection des tours.
La nef fut encore agrandie par l'adjonction d'un troisième large bascôté du côté sud de 1454 à 1469, comme église paroissiale et du côté nord de 1469 à 1480, comme Cha pelle de Marie.
Pendant ce temps, les chapelles du chœur et les locaux de service étaient achevés en 1466.
La construction de la tour sud fut interrompue en 1475 et seule la construction de la tour nord, aussi prévu comme beffroi de la ville, fut poursuivie sous la directio de Herman de Waghemakere.
Son fils Damien parachèv la flèche ajourée en pierre, en 1521.
Dans l'intervalle, o travailla aussi au transept.
Alors que cette église, la plus grande réalisée en gothiqu brabançon, était quasiment achevée, un incendie endon magea gravement, en 1533, la nef non encore voûtée e le croisillon.
La restauration ne tarda guère, mais le colonnes de la nef centrale furent remises sommairemer en état, des autels surmontés de retables devant êtr installés contre ces colonnes.
Depuis 1559, l'église fi office de cathédrale pour l'évêque d'Anvers et fut riche ment ornée de scultpures et de peintures par les autc rités ecclésiastiques, les corporations de la ville et l bourgeoisie.
Ces richesses furent perdues sous l'occu pation française à la fin du XVllle siècle et à cette époque, la cathédrale échappa de justesse à la démolition.
Lorsqu’après 1801 l'église fut remise à la disposition du culte, les nombreux trous dans le parement intérieur furent bouchés, provoquant de nouveaux profils que les stuca teurs se contentèrent de suivre.
Comme, par la suite, on eut souvent recours ‘a la chaux à blanchir, l'intérieur de l'église apparut malpropre et négligé.
Depuis 1961, l'église NotreDame est à nouveau la cathé drale du nouvel évêché d'Anvers.
En 1965, le Conseil Provincial a accepté la lourde tâche de restaurer l'inté rieur et l'extérieur de ce magnifique monument.
Cet énorme travail, sous la conduite des architectes J.L. Stijnen et G. Derks s'étalera sur plusieurs années.
La nef actuellement déjà restaurée en partie, avec son parement couleur crème, permet de se rendre compte comment cet intérieur majestueux retrouvera son aspect initial après restauration complète.
Le sujet du timbreposte est la reproduction d'une splen dide gravure de l'aquafortiste bohème Wenceslas Hollar (Prague 1607 Monden 1677) qui séjourna comme réfugié à Anvers de 1644 à 1652, où en 1649 il peignit un tableau représentant le fronton ouest de la cathédrale Notre Dame d'Anvers [46x33 cm).
LE PONT DES TROUS A TOURNAI Cette construction militaire, si remarquable par sa solidité et sa forme, reliait les murs des deux rives ‘èt défendait la sortie de l'Escaut.
Deux piles garnies d'éperons, bâties dans le lit du fleuve et deux culées soutiennent ses trois voûtes ogivales que surmonte une galerie percée de baies étroites alternant du côté campagne avec des barba canes.
Les tours.
construites aux flancs de cette galerie pour l'arcbouter, semicirculaires à l'extérieur, présentent du côté de la ville, une surface plane percée d'ouvertures en plein cintre et à linteau.
Ces tours sont certainement antérieures aux trois voûtes ogives et à la galerie bâtie contre elles.
L'âge de cet édifice se situe dans le dernier quart du Xllle siècle.
D'abord fut élevée la tour de la porte Bourdiel, tandis que la présence des arcs est constatée par des ordonnances de 1302.
Il est, en effet, acquis qu'on éleva d'abord une tour sur la rive droite de l'Escaut pour en défendre l'accès et quelque temps après, on y ajouta les trois arcs ogives.
Voilà ce qui explique que la maçonnerie des arches n'est pas reliée aux tours, mais plaquée contre elles.
A son origine, le pont était recouvert d'un toit tel qu'il résulte d'un plan de l'Escaut dressé en 1611, mais lors des restaurations effectuées vers le milieu du XIX? siècle, le monument fut consolidé mais la couverture dans un état de délabrement total ne fut pas remplacée.
Le Pont des Trous fut le théâtre de maints combats soutenus par nos ancêtres pendant de longs sièges qui mirent leur courage à rude épreuve.
En 1940, la Ville de Tournai fut gravement endommagée par les bombardements et l'une des arches du pont fut détruite par les troupes alliées en retraite.
par un audacieux et rapide travail de l'Administration des Ponts et Chaussées, les arches furent reconstruites, celle du milieu ayant été élargie pour répondre aux besoins de la navi gation fluviale.
Et c'est avec fierté que les Tournaisiens ont retrouvé ce monument cligne d'un prestigieux passé historique.

Write a review

Your Name:


Your Review: Note: HTML is not translated!

Rating: Bad           Good

Enter the code in the box below:






Our friends:



Add your website for free



All text and design is copyright © 2014 - 2019 Retrolia. All rights reserved.