Testimonials
very pleased with...
«arrived early. very pleased with the item. thanks»


Vincent...

1974 Journée du timbre

Issue of a special stamp - N° 6 - 1974

1974 Journée du timbre


COB/OBP: 1713
Availability: 1
Last one available ! Get it now !
Price: 1.70€

Estimated Bitcoin price: 0.00020950 BTC

Qty:     - OR -   Add to Wish List
Add to Compare

Decrease your shipping costs by adding more items !



Ask a question

Your Name:
Your Email:


Your Question: Note: HTML is not translated!

Enter the code in the box below:



ConditionDocuments of postal services
TitleDay of the Stamp
Face value5
Country / AreaBelgium
Year1974
Set1974 Krains, Hubert (BEL 550)
Stamp number in set
Basic colourGrey
Exact colour
TypeSet, Stamp
ThemeStamp Day, Postal unions, Authors, UPU
Geographical themes
Person themesKrains, Hubert (1862-1934)
Stamp subject
Michel number1765
Yvert number1713
Scott number
Stanley Gibbons number2349
DesignerDecker, Luc de
Printing officeZegeldrukkerij Mechelen
PerforationK 11½
WatermarkWithout watermark
LuminescencePhosphorescent
Printing techniquePhotogravure, Steel gravure
PaperFluorescent paper
GumZetmeelgom
Print run10.000.000
Dimensions / Diameter28 x 39 mm

Text of the sheet

LA "JOURNEE DU TIMBRE" HUBERT KRAINS La "Journée du Timbre" a été instituée ‘le 29 août 1936, lors du Congrès annuel de la Fédération internationale de Philatélie (F.l.P.), tenu à Luxembourg.
Une première fois, en janvier 1937 et ensuite annuellement à partir de 1957, la Poste belge célèbre la "Journée du Timbre" de manière officielle, notamment par l'émission d'un timbreposte spécial.
La Belgique a historiquement, depuis des siècles, été mêlée à l'évolution de la poste internationale.
Ce n'est donc point par hasard qu'elle fut présente à la Conférence de Paris de 1863 et à la signature du Traité de Berne qui, en 1874, fonda l'Union Postale Universelle.
En cette année 1974, la "Journée du Timbre" permet aussi, en un premier temps, d'associer notre pays à la commémoration du Centenaire de I’U.P.U. Hubert Krains dont l'effigie a été choisie comme motif du tim breposte spécial consacré à la "Journée du Timbre" de 1974, est l'un des premiers fonctionnaires belges qui, des le 19eme siècle, a collaboré avec distinction aux travaux du Bureau’ In ternational de l'Union Postale Universelle et a participe à maints de ses Congrès.
Dans le même temps, Hubert Krains a connu dans notre pays une carrière postale féconde qui le conduisit au poste de com mandement le plus élevé de l'Administration des Postes belges, dont il fut le Directeur Général de 1925 à 1927.
Evoquer la figure de Hubert Krains, c'est non seulement suivre le fil de sa vie et de sa carrière postale remarquable, mais c'est aussi découvrir l'homme de lettres talentueux et raffine qu'il fut au cours du premier tiers de notre siècle.
Né à Les Waleffes, au cœur du pays hesbignon, le 30 novem bre 1862, il est fils d'humbles parents.
Les ancêtres paternels originaires de Thommen à proximité de StVith, se sont instal lés comme ouvriers agricoles à Les Waleffes dès 1790.
Enfant doué, d'une sensibilité délicate, il fait de bonnes études primaires au village, fréquente ensuite avec succès pendant trois ans, le Collège StLouis à Waremme.
Krains ne reçoit ni formation humaniste, ni formation universitaire; c'est par son seul effort qu'il parvient ensuite à toucher à la haute culture de son temps.
, I Après l'école, c'est le choix d'une profession: aidetélégra phiste à Morlanwelz vers 1878, Krains rejoint bientot le pays natal, en l'occurrence le bureau des postes de Fallais, en qua lité d'auxiliaire à l'essai.
Il existe alors en lui, comme une fureur d'apprendre et de se perfectionner, jointe à une ténacité méthodique dont il im prégnera toute sa vie.
Lauréat d'un examen de commis, il est transféré à Bruxelles, à l'Administration Centrale en 1882.
C'est le départ d'une magnifi que carrière qui le conduira très tôt, le 2 septembre 1895, au Bureau international de I’U.P.U. à Berne, où il sera un Secrétaire très apprécié jusqu'en 1911.
Il participe ainsi au Congrès de l'U.P.U. à Washington en 1897, à celui de Berne en 1900 et a celui de Rome, en 1906.
Il rédige également le Mémoire sur la fondation et le développement de l'Union Postale Universelle publié à l'occasion du 25e anniversaire de celleci en 1899.
Revenu à Bruxelles en 1911, Krains continue à se distinguer.
Après plusieurs promotions, il accède en 1925 au grade de Directeur Général des Postes, fonction qu'il assure jusqu'à sa mise à la retraite en décembre 1927.
ll a notamment participé comme délégué belge, au Congrès de I’U.P.U. à Madrid en 1920, à celui de Stockholm en 1927, à la Conférence sur la Poste aérienne de La Haye en 1927.
et enfin au Congrès de Londres 5‘ ’ BELGIQUEBELGIE OÏJRNEE DU TIMBRE 1974 G VAN DE POSTZEGEL en 1929 ou la GrandeBretagne l'avait instamment invité pour y remplir les fonctions de Doyen.
Si Hubert Krains fut ainsi un fonctionnaire postal d'élite, il conquit également l'estime et la sympathie du monde littéraire de son époque.
Dans sa ‘double destinée, la littérature prit également une part de choix.
Avide de lecture et de recherches, dès ses premières années passées à Bruxelles, il se lia notamment avec Demolder, Ver haeren, Eekhoud, Pirmez, Van Lerberghe, Giraud, Albert Mockel et Severin.
, Si Villon l'a séduit, au point de retrouver deux vers du grand poète gravés sur la sépulture familiale à Les Waleffes, ses maîtres sont indubitablement La Bruyère, Theuriet, Flaubert et Maupassant.
S'il fut régionaliste par le décor où s'inscrivent ses œuvres, ce fut aussi un intimiste qui chercha à pénétrer le cœur et les pensées des humbles, dont il observait à merveille les gestes et traits quotidiens.
Mais ce fut, pardessus tout, sans passion, un témoin et un quéteur de pitié humaine pour les moins bien lotis.
S'il resta ?dèle à son terroir, il n'en était pas moins citoyen du monde et ses aveux à un intime montrent bien la sensible déli catesse et l'universalité de sa ‘pensée quand il lui confie paisi blement : " Les instincts qui meuvent l'humanité sont identiques.
Les degrés de latitude ne changent point le cœur.
On ne peut enfermer plus d'amour dans un milliard de cœurs que dans un seul cœur".
(Extrait du Thyrse, 1er juin 1934).
Outre son incessante collaboration à diverses revues littéraires allant de "La Wallonie " d'Albert Mockel, au Thyrse, au Révell, à la Vie Wallonne en passant par la Société Nouvelle, son œuvre littéraire comprend deux romans, "Le Pain Noir" (1904) et "Au cœur des blés" (1934), cinq recueils de contes et nou velles étalés de 1891 à 1921 et un essai critique "Portraits d’Ecrivains belges r trelaiswde poste la_ route TirlemontHuy où se situe l'acti6 du chatd'œuvre littéraire de Hubert Krains "Le Pain Noir".
Le 19 août 1920 Hub Krains fut élu Membre de l'Académie Royaliepäeslangue et“ lit?èrature françaises de Belgique dont il fut le Directeur en àg?ÎiDe 1920 à 1934, il fut Président de l'Association‘ï—Jé's Ecni v‘ s belges de langue française.
Le soir du 10 mai 1934, en rentrant de Liège, où il avait présidé une assemblée de son Association, il fut tué accidentellement à sa descente du train en gare de BruxellesNord.
Quarante ans ont passé depuis sa fin tragique.
A Les Waleffes, dans 1e calme et plat pays hesbignon, ce pays si chaud à son cœur, ce pays qui servit de décor à ses œuvres littéraires, ce pays qui fut le témoin et l'artisan de l'éclosion et de l'épanouissement de sa personnalité attachante, Hubert Krains repose au milieu des siens, dans la sépulture familiale.
Il a bien rempli sa tâche d'homme, parce qu'il a aimé l'humanité, universellement.

Write a review

Your Name:


Your Review: Note: HTML is not translated!

Rating: Bad           Good

Enter the code in the box below:






Our friends:



Add your website for free



All text and design is copyright © 2014 - 2020 Retrolia. All rights reserved.